(0)
Business models

Demain tous capitalistes ?

  • Bernard Dupré
    Président de l’AFUTT

N’ayons aucun doute là-dessus : le travail, tel qu’on le connait aujourd’hui va disparaître. Faut-il s’en émouvoir ? Certes non. Si l’on s’en tient à l’étymologie du mot travail, instrument de supplice chez les romains et associé aux douleurs de l’enfantement chez les femmes, on ne peut que se réjouir de l’avènement possible d’une forme nouvelle d’activité libérée de la contrainte et de la domination et qui permettrait tout aussi bien qu’aujourd’hui de créer de la valeur et de la richesse et ferait sens pour chacun. Cette utopie est non seulement atteignable grâce à la numérisation et l’automatisation, mais déjà en œuvre. […]

Ceci est un extrait. Pour lire la contribution en intégralité, commandez le hors-série « Vivre et travailler en 2030 »
(0)
Cet article vous a plu ? Retrouvez une sélection des meilleures contributions dans notre hors-série.

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.