(0)
Business models

En 2033, on ne travaille plus… on transfère

  • Albert Meige
    CEO de Presans

Nous sommes le 15 mai 2033. Il est 10h27. Maya, qui aura 26 ans dans quelques semaines, vient de se réveiller. Maya consulte l’écran de son iPhone. 37 emails. 17 SMS. 3 demandes de transfert. En 2033, les transferts, ça se passe sur Linkedin, qui est devenue la plateforme de référence qui gère quasiment l’ensemble du marché de l’emploi. La première demande de transfert vient d’Airbus. Airbus, qui est toujours de la partie en 2033, a besoin d’elle pour animer un workshop l’après-midi même. Maya glisse son doigt sur l’écran tactile et fait suivre la demande de transfert à sa […]

Ceci est un extrait. Pour lire la contribution en intégralité, commandez le hors-série « Vivre et travailler en 2030 »
(0)
Cet article vous a plu ? Retrouvez une sélection des meilleures contributions dans notre hors-série.

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.