(0)
Usages

L’entreprise digitale en 2030

  • Guillaume ANFROY
    Deal Solution Manager chez T-Systems

Nous sommes en 2030…En 15 ans, la communication bidirectionnelle avec ses clients et utilisateurs est devenue la norme. Comme pour toute prédiction, il existe une marge d’erreur. Le principal intérêt de se projeter dans le futur est d’essayer de l’influencer ou d’en tirer parti.

Certains sujets, comme l’augmentation du prix du chocolat ou encore une connexion fiable à Internet dans le métro sont très probables. A contrario, l’évolution du marché du travail et « l’Uberisation » est plus difficile à cerner. En 2030, les Big Data issues de la collecte des données et leur traitement aboutissent enfin à une vraie intelligence artificielle. Les premiers secteurs à en bénéficier ont été les prévisions météo, la santé et les assistants personnels.

Les progrès réalisés en médecine, grâce à la prédiction combinée à des outils de surveillance personnels via les objets connectés comme les montres ou les pacemakers connectés, permettent de détecter les maladies au plus tôt et même de les prévenir. Les coûts de la santé diminuent d’ailleurs légèrement malgré l’augmentation du nombre de personnes âgées. Les systèmes de santé gratuits et publiques ont pu rester en place et de nombreux pays comme les Etats-Unis, longtemps opposés à cette idée, ont fini par adopter en 2028 une assurance santé universelle gratuite et complète. Certains pays ou assurances privées n’appliquent cette couverture qu’aux personnes qui ont accepté la digitalisation de leurs paramètres vitaux en temps réel. Une alerte de suspension temporaire de son assurance santé est notifiée en temps réel lorsqu’une personne présente un trop fort taux d’alcoolémie dans son sang.

Les assistants personnels présents sur tous nos périphériques sont d’ailleurs capables de nous alerter en cas d’ébriété…mais aussi de nous faire des suggestions de cadeaux basées sur nos goûts appris au fil du temps et de nos recherches. Ils permettent de prendre en compte les goûts de nos proches avec lesquels une autorisation de relation de confiance aura été acceptée au préalable.

La confiance…elle augmente également concernant les prédictions météo. Finie l’époque où nous regardions tous les soirs le temps prévu pour le lendemain. Aujourd’hui, les prévisions sont fiables 2 semaines à l’avance. Les prix des hôtels varient d’ailleurs en fonction de la météo à la date sélectionnée. Certaines stations proposent depuis peu l’assurance « anti-meteo » : il s’agit de rembourser en partie les séjours sur lesquels la météo n’aurait pas été au niveau attendu. Inimaginable il y a seulement 10 ans !

Cette explosion du volume de données, souvent nécessaire que de façon temporaire, a entraîné l’augmentation des données présentes dans les Clouds. Suite à un ensemble d’abus d’utilisation de données privées de certains services sur Internet, l’Union Européenne a imposé le stockage des données des utilisateurs en Europe. L’Europe, via ses règlements et lois sur la protection des données utilisateurs, devient le continent disposant du plus grand nombre de Datacenters. Cela concerne les Européens mais aussi de nombreux utilisateurs et entreprises du reste du monde qui souhaitent mieux protéger leurs informations, mais également éviter des contraintes réglementaires pour les entreprises de publication d’informations.

La digitalisation aura transformé la société en 2030 et seules les entreprises qui auront pris le tournant assez tôt survivront encore. Il faut rester très prudent et ne pas se tromper avant de s’engager sur des dates de disponibilité de certaines prédictions. Il est plus délicat d’avoir tort que d’avoir raison trop tôt.

 

Biographie

Guillaume a particulièrement travaillé ces 10 dernières années autour des technologies d’infrastructure et de postes de travail Microsoft, il a eu en charge différents projets avec la gestion d’environnements de travail de plus de 100 000 utilisateurs. Il a évolué au sein d’Avanade France & Norvège (Joint Venture Accenture & Microsoft).
Depuis 2008, Guillaume travaillait au sein d’Atos France en tant qu’architecte et sur des avant-ventes. Pour la filiale Cloud Canopy d’Atos il a contribué à la conception d’une solution Cloud SaaS de communication et collaboration à base de technologies Microsoft.
Depuis 2015, il occupe le poste de Deal Solution Manager au sein de T-Systems France.

(0)
Cet article vous a plu ? Retrouvez une sélection des meilleures contributions dans notre hors-série.

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires

Commenter cette page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.